Technique ...
Construire sa Table lumineuse
 
Quand on dessine une vignette ou une planche, le premier coup est rarement le bon. Il faut passer par une succession de tâtonnements, d’essais et d’améliorations successives, ne serait-ce que pour aller du crayonné à l’encrage. Pour améliorer progressivement son rendu, garder le bon et reprendre le moins bon, rien de tel qu’une table lumineuse.

Ultra commode

La table lumineuse se pose sur votre table de travail. Elle se compose d’un plateau transparent et d’une source lumineuse en dessous. Sur la table lumineuse, vous disposez votre croquis antérieur et, par dessus, la nouvelle feuille sur laquelle vous souhaitez reprendre votre travail. Si nécessaire, vous rendez solidaires les deux feuilles avec deux trombones, et vous redessinez ou vous encrez votre dessin.
C’est tout simple mais diablement commode.
Pièces faites main

Des tables lumineuses, il en existe dans les commerces spécialisées, mais votre porte-feuille s’en resentira. Nous vous proposons un modèle économique, artisanal et facile à réaliser, même si on n’est pas trop bricoleur et qui vous donnera toute satisfaction à l’usage.

Les composants:

4 morceaux de contreplaqué de 1,5 cm d’épaisseur
1 plaque de plexiglass translucide (clair ou opaque, au choix) assez rigide (par exemple de 0,7 cm d’épaisseur)
1 petite baquette de bois
10 vis à bois
1 spot lumineux de 40 W à pincer sur support
Les pièces en contreplaqué de 1,5 cm d'épaisseur

Vous trouvez ces composants facilement dans les magasins de bricolage bien achalandés.
Vous commencez par découper aux dimensions indiquées le bois-contreplaqué et le plexiglass.
Une scie sauteuse ou circulaire fait l’affaire. Pour le plexiglass, il faut seulement y aller doucement, le plastique fondant et collant à la lame de la scie, lorsque l’on va trop vite.

Le montage

Après découpage soigneux, les coupes de bois et de plexiglass sont poncées pour les rendre nettes et propres.
On commence par monter le châssis de contreplaqué en collant et vissant les 4 pièces comme sur le schéma ci-joint.
Avant d’aller plus loin, c’est le moment de peindre ce châssis de deux couches de peinture blanche.
La peinture sèche, on fixe le plateau de plexiglass sur le châssis avec 4 vis. Des avant-trous larges doivent être percés auparavant dans ce plexiglass, afin que celui-ci n’éclate pas sous l’effort des vis. Le plateau de plexiglass est placé de telle façon que son bord inférieur porte naturellement sur la surface de la table.
On peut coller à la colle contact une baguette sur ce bord inférieur du plateau, baguette que l’on aura préalablement peinte.
Reste à fixer le spot, ce qui est simple comme bonjour si on a choisi un spot avec pince d’accrochage.
A l’usage

Posé sur votre table habituelle de travail, cette table lumineuse s’avèrera commode à l’usage. Légèrement incliné, elle rend l’écriture et le dessin confortable. La planche supérieure, qui s’avance au delà du plexiglass sert de porte-plume et crayons.
Et, lorsque l’on a besoin d’utiliser sa fonction lumineuse, il suffit d’allumer le spot. Toute ampoule chauffe après un temps d’usage, mais comme le châssis est très ajouré, la chaleur s’évacue. Cependant, au bout d’un certain temps, la plaque de plexiglass devient assez chaude et une utilisation intermittente du spot est préférable.
Avec les moyens du bord

Si vous n’êtes vraiment pas bricoleur, vous pouvez opérer avec les moyens du bord. Les crayonnés, vous pouvez les reprendre en scotchant vos feuillets sur une fenêtre, face au grand jour ou toute autre source lumineuse. Cela marche très bien, mais la station debout est de rigueur.
Autre possibilité, vous pouvez poser une plaque de verre au dessus d’une lampe équipée d’un large abat-jour. Autre option, si vous avez une table basse dont le plateau est de verre translucide, vous placez une lampe dessous.

Dernière méthode, valable surtout pour l’encrage, pour vous passer d’une table lumineuse vous pouvez utiliser un papier calque pour reprendre votre crayonné à l’encre.

>>Voir différentes tables lumineuses