Dessine-moi...

Le VIEILLISSEMENT (1)
Visage

 
Hergé expliquait, en 1970, "Pour moi Tintin n'a pas vieilli. Quel âge je jui donne ? Je ne sais pas... Dix-sept ans ? A mon sens, il avait quatorze-quinze ans quand je l'ai créé, boy-scout, et il n'a pratiquement pas bougé. Mettons qu'il ait pris trois ou quatre ans en quarante ans..."
Cette explication pourrait s'appliquer tout autant à Spirou, Ric Hochet, Gil Jourdan ou Largo Winch, les héros de BD ne vieillissant que rarement. On pourrait d'ailleurs dire la même chose de James Bond et bien d'autre héros de cinéma.
Les choses ont parfois changé et, dans le domaine de la bande dessinée, Buddy Longway de Derib fut, sans doute, le premier à vieillir album après album. Dans certaines circonstances, il est aussi utile de représenter des personnages à différentes étapes de leur vie. D'où nécessité d'un petit cours de vieillissement graphique au travers de multiples exemples, en commençant par le visage.

 

On n'a jamais vu Tintin âgé et bébé, mais rien n'empêche de l'imaginer.

Si la croissance osseuse générale cesse à la fin de l'adolescence, les cartilages des oreilles et du nez continuent de se développer quelque peu. Chez les personnes âgées, le nez et les oreilles apparaissent donc plus grandes. De même, sauf embonpoint, la protubérance osseuse du menton est accentuée.

Les tissus s'affaissent avec l'apparition de formes sous les joues et le menton, de plus à la commissure des lèvres.
La peau perd de son élasticité autour des yeux, les rides du front s'amplifient avec l'âge.

Les cheveux deviennent plus clairsemés, gris ou blancs, et parfois rebelles ou avachis.

 

Dans Les aventures de Alef-Thau de Arno et Jodorowsky (à droite),
les auteurs ont imaginé une machine à pomper le fluide vital
pour faire de l’élixir de jouvence.
Mais, pour le personnage "pompé",
c'est le vieillissement instantané !

 


 

Le grand-père de Cédric à 30 ans et à 70 ans (Cédric, de Laudec et Cauvin, Ed. Dupuis). Les pattes d'oie en plus, des bajoues, des cheveux gris et moins bien rangés, voilà comment on prend de l'âge. Par contre, le caractère, ici ronchon, ne change pas nécessairement !

 

Gotlib illustre les effets du vieillissement à sa manière didactique et humoristique (Inédits, Ed. Dargaud). Ci-dessous, on affuble parfois les personnes âgées d'une barbe, tandis que les dents peuvent manquer à l'appel.

 

Ric Hochet et son père (Ric Hochet, de Tibet). Entre le visage lisse du fils et les rides du père.

 

Le grand âge et son implacable effet, dans un style très réaliste (Bobi, Georges Bess, Ed. Casterman).

 

Portrait d’Eva Stern en 1920, 1942, 1988(Le XXe ciel d’Yslaire, Ed. Delcourt)).

 

Gag de Alain, des Coinceurs de bulles, mettant en scène des personnages ayant un air de famille avec Tintin. Est-ce ses parents ?