Technique ...
Colorisation informatique (avec le logiciel GIMP)
par SkinR
 
Cette page à pour objet de décrire une technique de mise en couleur à l'aide d'un logiciel de dessin sur ordinateur; The Gimp. Ce logiciel fonctionne aussi bien sur PC, avec Windows ou Linux, que sur Mac OS X. De plus, il est gratuit, tout en étant très performant. Mais, cette technique peut être adaptée avec n'importe quel logiciel de dessin gèrant des calques, et ils sont nombreux.
Première étape

On commence par scanner la page encrée, on nettoie un peu l'image obtenue avec le logiciel (à la souris ou à la tablette graphique) et on obtient ceci :
On passe ce calque en mode "multiplier". Ainsi, les traits noirs resteront noirs, alors que le blanc prendra la couleur rajoutée pour le fond. Pour les gris intermédiaires et bien le résultat sera ... intermédiaire.


Seconde étape

On ajoute un calque (nommé "couleur des objets" par la suite) en dessous et on colorie le dessin.
La mise en couleur s'effectue donc sur le calque superposé et celui-ci, séparé de la feuille dessinée initialement, donne ceci:

On comprend mieux en superposant les deux calques :


En fait, il a fallu redélimité dans le calque blanc tous les contours avant d'utiliser la fonction de "Flood fill" (pot de peinture) pour les remplir. Chaque contour est réalisé dans la couleur de remplissage. Si on est pas satisfait de la couleur, c'est pas grave, on peut toujours refaire un "Flood fill" ensuite.


Troisième étape

On ajoute un calque transparent portant les ombres et un autre les reflets. Là on joue sur la transparence du calque, c'est à dire le degré de transparence de ce qui va être dessiné dessus. Personnellement je mets deux calques différents pour pouvoir avoir deux niveaux de transparence différents entre les ombres (noirs) et les reflets (blancs). 

On obtient quelque chose comme ça :


On peut s'attaquer au fond


Tout d'abord je crée un nouveau calque (à ce stade, cela ne devrait plus vous surprendre). Je lui fabrique un masque.
Un masque de calque c'est un dessin en niveau de gris qui va déterminer la transparence du calque. Le noir est complètement transparent, le blanc complètement opaque.

Le masque créé est de la forme des couleurs d'objets dejà créés.

Dans le calque "couleurs des objets" on selectionne le blanc (menu sélection par couleur) et on inverse la sélection pour avoir tout ce qui n'est pas blanc (puisqu'en fait c'est ça qu'on veut).

NB : Gimp propose une fonction intégrée de "masque de selection" qui permet d'éditer la séléction pour y incorporer d'éventuelles zones du calques "couleurs d'objets" qui auraient le mauvais gout dêtre blanches.

On garde bien cette sélection, on se place sur le masque du calque de fond et on remplit la sélection de noir.

Puis on passe le calque "couleur des objets" en mode "Multiplier".

On peut alors colorier le fond, ça ne recouvrira pas "les couleurs d'objets". (ATTENTION : Bien selectionner le calque et pas son masque quand on colorie !!  Annulation par Ctrl-Z).

Voici le résultat:

Le même avec le calque portant le scan :

On duplique ce calque et on passe la copie au dessus et en mode "addition" pour pouvoir placer les dégradés (astuce, les dégradés de ce calque ne sont que du noir vers blanc, l'addition avec la couleur en dessous assure le reste).

On y met un peu de texte :


Il n'y plus qu'à rajouter les phylactères :


On sauvegarde et on va se coucher car il est fort tard, et sans faire de bruit, les autres membres de la famille dorment !
Cette démonstration est un exemple de ce que l'on peut faire car il existe différentes façons de faire. Ainsi, Photoshop permet d'opérer d'une façon similaire.

SkinR

The Gimp

The Gimp a vu le jour en 1996 par des amateurs éclairés qui souhaitaient développer un éditeur d'images complet et gratuit pour le système d'exploitation Unix. The Gimp sera ensuite décliné au cours des ans sous les système Linux, Windows, OS/2 et enfin MacOS X. The Gimp est distribué selon le principe de l'open source (ce qui signifie que tout le monde peut consulter et modifier le programme original). Aujourd'hui, le logiciel a atteint un niveau de maturité exemplaire qui en fait le concurrent le plus sérieux des ténors du genre, auxquels il n'a pas grand chose à envier. Sa palette d'outils est des plus complète et il est traduit en français.

Vous trouverez régulièrement The Gimp dans les CD accompagnant les revues informatiques courantes.

Vous pouvez aussi le télécharger sur internet.
http://www.gimp.org/
ou
http://www2.arnes.si/~sopjsimo/gimp/
Sur ce dernier site, lire avant la FAQ puis téléchargez GTK+ 1.3.0 et GIMP 1.2.5 soit les deux fichiers suivants :
gtk+-1.3.0-20030717-setup.zip
gimp-1.2.5-20030729-setup.zip
ou les fichiers plus récents ... Ces Zip contiennent des exécutables d'installation. Il faut installer d'abord GTK+ et ensuite GIMP.


A découvrir, le site de l'auteur avec tous ses miquets