Les MAINS à la Tillieux
par Jean-Jacques
 
Tillieux, créateur de la série Gil Jourdan, maîtrise avec brio les mains. Tillieux était un extraverti et les mains de ses personnages sont expressives comme lui l'était dans la vie. En croquant des mains à la manière de Tillieux, tentons de redécouvrir les petits secrets et le grand savoir-faire de l'artiste.
Tillieux construit ses mains à partir d'un paume rectangulaire.
L'attache de la paume est souvent fortement décalée, ce qui donne du caractère.
Les doigts sont plus carrés que ronds, donnant une allure virile aux mains.
Les doigts s'efface toujours plus ou moins les uns derrière les autres, donnant du volume à l'ensemble.
Des petites lignes de vitesses expriment le mouvement, la mobilité.
La dernière phalange du pouce est franchement élargie et recourbée.
Tous ses personnages sont des gros fumeurs, comme Tillieux l'était dans la vie.
La triangulation du dessus de la main renforce l'effet de perspective. Cigarette, briquets, Trousseau de clefs, etc, les mains des personnages de Tillieux sont toujours occupés
Un autre geste de la vie courante, regarder sa montre. Dans Gil Jourdan, il y a souvent beaucoup de dialogues avec des personnages représentés en buste ou en plan américaine. Et pourtant, ce n'est pas statique car les mains s'agitent dans tout les sens.
Libellule boit un coup. Remarquez l'aisance du buveur expérimenté. Libellule, un peu comme le capitaine Haddock, peut finir une aventure en état d'ébriété avancée.
---> L'art de Tillieux