Dessine-moi...
Les MODEL-SHEET ou feuilles de modèles
 
Pour respecter les personnages tout au long d'une histoire, il est nécessaire d'en dessiner le modèle. Les feuilles de modèles, ou model-sheet, contiennent les dessins des "acteurs" sous différents angles, leurs dimensions relatives et leurs attitudes les plus caractéristiques.
Un personnage-animal dans Le grand livre de Néon Genesis Evangelion. Le but des feuilles de modèles est de représenter les personnages de face - profil - trois-quart, voire de derrière, et de les placer dans quelques postures caractéristiques. On pourrait naturellement réaliser des modèles en 3D avec des logiciels spécialisés (voir pingouin plus haut), mais ce serait sans doute du perfectionnisme.

Ces modèles ont été développés d'abord pour le dessin animé, ou les projets sont longs et rassemblent de nombreux dessinateurs. Mais, ils ont aussi tout leur intérêt en bande dessinée où ils sont largement employés. Ils permettent de caractériser précisément les principaux personnages avant de se lancer dans une histoire et évitent une dérive graphique au long de l'histoire.

Model-sheet de taupe pour une BD par Pauline. Vous remarquerez la vue de dessous, procédure particulièrement originale en BD !

Ces feuilles de modèles sont indispensables si l'on veut dessiner une histoire à plusieurs mais sont aussi très utiles lorsqu'on dessine seul.

Une feuille de modèle pour un projet de bande dessinée, par Jean-François.

Ces modèles s'attachent à la conformation générale des personnages, à leurs tailles respectives, aux détails de leur physionomie et de leur habillement, aux couleurs.

Modèle de Loisel pour un projet (avorté) de dessin animé (Gift). C'est l'occasion de définir précisément les couleurs afin que la robe de déteigne d'une scène à l'autre.


C'est aussi l'occasion de typer fortement ses personnages afin de donner du relief à son casting et d'éviter des confusions entre les différents protagonistes dans l'esprit du lecteur.

Etude pour une grand-mère par Pauline. C'est l'occasion de préciser le modèle de lunette, la morphologie de la coiffe, et on en passe...