Le crayon à la main...
un strip de F'MURR

 

Retour à la page accueil

 

Vers la compilation des articles précédemment publiés

Petit exercice de bédéiste: refaire une bande de F'Murr, en l'occurrence un strip du Fils de Jehanne d'Arque. Le but du jeu n'est pas de faire une copie exacte mais de refaire la scène "comme F'Murr", en redessinant librement le strip. Cet exercice est aussi l'occasion d'explorer l'approche graphique de l'auteur.

La bande originale
La bande originale de F'Murr, en trois cases. F'Murr, qui construit ses BD bande par bande (il finalise, encrage compris, chaque bande avant d'attaquer la suivante), utilise un montage classique avec, le plus souvent, quatre strips de même taille par planche. On trouve très peu d'effets de plongée ou de contre-plongée, l'observateur restant à hauteur des personnages, comme au théâtre. L'idée du narrateur, petit personnage animalier façon enluminure, est excellente. F'Murr est d'ailleurs en général un très bon observateur des documents et références historiques mais qu'il détourne, anachronise et trafique à souhait.

 

Le crayonné de la copie
Reprise de la même bande, au crayon. Le style graphique est humoristique ou semi-humoristique. Les épaules et le bassin sont très larges (la copie ayant été d'ailleurs trop timorée de ce point de vue). Les habits apparaissent raides et épais, renforçant l'épaisseur et le volume du corps. Les personnages sont très bien placés, soit aux points focalisants, soit en position centrale. Dans ce dernier cas, pour la case du milieu, cela donne à la vignette un effet de couloir intéressant. Les textes des bulles sont très gros, écrits visiblement sans ligne de portée. Visiblement, F'Murr est réfractaire à la règle et la ligne droite et cela donne une impression de naturel. Les textes étant écrits en très gros caractères, les bulles sont volumineuses et se superposent souvent.

 

L'encrage de la copie
Gros plan de Jehanne encrée
Encrage de la bande (au stylo Tradio). Quelques aplats noirs donnent de la profondeur à la scène et aux personnages. Le trait n'est pas toujours assuré mais placé toujours logiquement. F'Murr donne un petit effet d'ombre portée aux bulles qui se superposent, ce qui est astucieux pour renforcer leur séparation et dissociation dans l'espace. Les effets de texture, de rayure et les bourrelets accentuent encore l'effet de volume créé par les formes rebondies. Les personnages de F'Murr sont vraiment gonflés, ce qui les rend d'autant plus "confortables" et attirants.

Au total, F'Murr n'est pas un expert de la précision du trait mais, assurément, un expert de la composition et de la logique de l'image.

 

F'Murr, Le fils de Jehanne d'Arque, paru dans A Suivre n°69.

Retour à la page accueil

 ---> Retour à l'article L'art de F'Murr

Vers la compilation des articles précédemment publiés